Les technologies émergentes qui transforment le e-commerce

D’ici 2040, 95 % des achats mondiaux seront effectués par voie électronique. La Chine est actuellement en tête, avec 672 milliards de dollars d’e-commerce en 2017. Alors que les États-Unis ont la plus forte pénétration du e-commerce dans le monde, la Chine se classe deuxième. 80 % des internautes ont effectué au moins un achat. 43 % du trafic de e-commerce provient d’une recherche de produit sur Google, et 35 % de ces conversions ont lieu dans les cinq jours. Enfin, 51 % des acheteurs numériques effectuent leurs achats via un appareil mobile.

Consommateurs

L’internet a révolutionné notre façon de faire des achats, de consommer des biens et d’interagir avec les autres. De plus en plus de personnes commandent des produits en ligne et se les font livrer directement à leur domicile. Le e-commerce a transformé le paysage du commerce de détail et a permis à d’innombrables entreprises de franchir un nouveau cap. L’avènement du e-commerce a conduit à la création de places de marché numériques telles qu’Amazon et Alibaba. Ces sites permettent aux consommateurs d’acheter des biens auprès de vendeurs individuels et de se connecter avec d’autres utilisateurs.

Le premier type de e-commerce est le commerce de client à consommateur (C2C). Ce type de e-commerce est le plus populaire. Des entreprises comme Amazon et eBay fonctionnent sur ce type de système. D’autres exemples incluent eBay, Mercari et iStockPhoto. Bien que ces trois modèles présentent des différences distinctes, ils sont similaires dans la mesure où ils impliquent la vente de produits directement aux consommateurs et, dans de nombreux cas, l’activité du vendeur sera la même que celle du client.

Le deuxième type d’E-commerce est qualifié de « répressif ». L’objectif de la répression est d’éviter tout type de perte pour les consommateurs. Dans ce cas, les parties concernées sont le gouvernement, une organisation non gouvernementale et la communauté dans son ensemble. Les actions préventives comprennent le coaching des consommateurs, les voies non contentieuses et les efforts auto-répressifs. Bien que les actions répressives aient tendance à se concentrer sur la récupération d’un consommateur, elles restent une option viable pour de nombreux consommateurs.

Entreprises

Le e-commerce est l’achat et la vente de biens et de services en ligne. Les entreprises qui gagnent de l’argent grâce au E-commerce sont généralement des entreprises B2B. Cisco, Staples et Spiceworks sont des exemples d’entreprises de e-commerce interentreprises. D’autres entreprises pratiquent l’e-commerce C2C, comme Craigslist et eBay. Si vous voulez en savoir plus sur le modèle commercial du e-commerce, vous pouvez vous renseigner sur ces entreprises.

Le e-commerce et l’e-commerce sont deux choses distinctes. Alors que le e-commerce implique des entreprises qui font des affaires avec des consommateurs, les entreprises peuvent également s’engager dans d’autres activités de e-commerce. Par exemple, certaines entreprises peuvent faire des affaires exclusivement en ligne. Mais d’autres peuvent s’engager dans un modèle hybride qui implique à la fois des ventes en ligne et hors ligne. Tout dépend du type d’entreprise. Une entreprise électronique pure se concentre sur un seul secteur d’activité, tandis qu’un modèle hybride peut avoir les deux.

Les petites entreprises peuvent opérer à l’échelle mondiale, même sans les ressources des multinationales. Grâce à des outils numériques peu coûteux, les petites entreprises peuvent désormais atteindre les consommateurs du monde entier. Les écosystèmes d’E-commerce tels que les passerelles de paiement et la logistique en ligne permettent la croissance des petites entreprises à travers le monde. Les entreprises des zones rurales peuvent également participer au e-commerce, grâce à certaines organisations non gouvernementales. Mais l’effet sexospécifique des entreprises et du e-commerce est encore un peu mystérieux.

L’e-gouvernance

Si le e-commerce pour les gouvernements n’est pas nécessairement synonyme de gouvernance en ligne, il existe néanmoins des similitudes entre les deux. L’e-gouvernance consiste à retravailler les relations d’information au sein d’une agence publique pour faciliter l’engagement des citoyens. Cela peut s’appliquer aux back-offices et aux front-offices, ainsi qu’aux relations entre les différentes branches du gouvernement. L’administration en ligne peut être rentable et efficace, mais seulement si les services sont utiles aux citoyens.

Les consommateurs d’aujourd’hui attendent des sites web qu’ils répondent rapidement à leurs demandes. Les entreprises dépensent des millions de dollars pour optimiser leurs sites, sachant que chaque milliseconde représente un manque à gagner. Des temps de chargement lents et une expérience utilisateur médiocre conduisent de nombreux consommateurs à abandonner un panier d’achat. Cette évolution commence à se répercuter dans le secteur public, où les administrés attendent le même confort technologique. Par conséquent, le rôle des gouvernements est en train de changer. Voici quelques considérations clés :

Afin de garantir des règles du jeu équitables pour le e-commerce, les gouvernements devraient faciliter l’élaboration de règles simples pour l’industrie et encourager l’autorégulation de l’industrie. Ces règles serviront de fondement juridique aux activités commerciales menées dans le cyberespace. Mais les gouvernements doivent également éviter d’imposer des restrictions excessives au e-commerce. Les gouvernements devraient s’attacher à favoriser l’innovation et la concurrence dans le secteur privé et encourager l’autorégulation du secteur. En outre, les gouvernements devraient également s’attacher à réduire au minimum les obstacles réglementaires à la concurrence.

Technologie

Les technologies émergentes ont changé la façon dont les gens achètent des produits et des services. Depuis que la pandémie de COVID-19 a balayé le monde, le e-commerce est devenu une énorme industrie, et les détaillants hors ligne ont été forcés de se mettre en ligne. Aujourd’hui, cependant, les détaillants sont confrontés à un nouveau défi : comment s’adapter à l’évolution des attentes des consommateurs et intégrer la technologie dans leurs modèles commerciaux. Cet article examine quelques-unes des nouvelles technologies qui transforment la façon dont nous faisons des affaires.

La croissance de l’E-commerce en Inde a été alimentée par l’afflux de jeunes consommateurs aspirants des villes de niveau 2. Pour exploiter le potentiel de croissance de ces villes, de nombreuses entreprises de e-commerce se sont concentrées sur la mise en place d’une infrastructure solide. Nombre d’entre elles ont investi dans des solutions numériques afin de garantir une expérience client optimale, depuis le moment où le client effectue un achat jusqu’à l’arrivée du produit à son domicile. Ces solutions numériques ont amélioré les chaînes d’approvisionnement, réduit les délais de livraison et aidé les entreprises à comprendre les attentes des consommateurs.